Canada Day

Happy Canada Day !

Canmore – Cochrane = 100 kms

 

La fête du Canada symbolisera pour moi un chapitre qui se termine, celui des montagnes. Une nouvelle aventure démarre avec la traversée des prairies, sûrement un chapitre bien plus difficile que de gravir les sommets des Rocheuses.

Ce matin en quittant Canmore, je dis au revoir à mes dernières montagnes et mes derniers lacs turquoises.

Celles-ci paraissaient déjà petites après les Rocheuses, comme l’impression de pouvoir toucher leur sommet du bout des doigts. Je prends la route en tournant le dos à ce qui m’a donné le plus de plaisir et d’enthousiasme, mais je ne compte pas me laisser abattre pour autant. En ce jour de fête du Canada, j’espère pouvoir le célébrer à Cochrane. Le changement de décor est brutal pour moi. La route est étroite, le plus souvent je n’ai pas de bande cyclable et en ce jour de fête il y a beaucoup de trafic.

Les montagnes au loin

A chaque pause, alors qu’à mon habitude mon regard se porte loin devant moi, aujourd’hui mes yeux regardent en arrière les montagnes de Canmore. Je ne vais pas vous mentir le paysage n’a rien d’exceptionnel, j’avance en me disant que ça sera mieux dans les prochains jours.

Eglise de Morleyville

Arrivée à Cochrane en début d’après-midi, je m’arrête à un festival à l’ambiance familiale. Je m’achète un hot dog et regarde les différents spectacles proposés. Personne ne vient me voir pour échanger quelques mots, je décide donc de trouver un camping pour ce soir.

A l’office du tourisme, les 2 jeunes filles à l’accueil sont adorables, mais on voit bien qu’elles n’ont pas l’habitude de conseiller des cyclo voyageurs. Le camping de Cochrane affiche complet, elle décide donc d’appeler des campings qui sont à plus de 40 kms et à l’opposé de ma direction pour le lendemain. Je regarde sur la carte qu’elle m’on donné et voit qu’il y a un camping à 20 kms sur la route que je viens d’emprunter. Retour en arrière avec un gros vent de face et un peu déçue de ne pas avoir trouvé d’hôtes pour fêter le Canada Day. Alors que j’avance, je réalise que le camping est en fait la station service, qui fait aussi épicerie qui sera mon terrain pour ce soir. Je l’ai bien vu à l’aller et m’étais fait la remarque que c’était pas là que j’irai dormir. Dommage… Le lieu a des allures de cimetière pour caravanes, il est en plein chantier avec un tracto pelle et des amas de terre et graviers. Point positif, il y a une douche. Alors que mon moral commence à descendre dans mes chaussettes, je vois un cyclo voyageur s’arrêter devant la station.

Yohan

Yohan est originaire de Nancy, c’est son premier jour de route, il est parti de Calgary, a mis 3 heures pour en sortir et cherche un endroit pour planter sa tente. Je suis sauvée : je vais fêter le Canada Day en compagnie d’un français en plus de passer mon premier bivouac avec un cyclo voyageur. Pour célébrer le Canada et le premier jour de route de Yohan, j’achète 2 bières à la station service. Nous passons notre soirée à discuter de nos itinéraires respectifs et j’en profite pour donner quelques bons plans à Yohan qui va prendre la route des Glaciers. Yohan travaille au CNRS et a pris un congé sabatique d’un an. Il compte emprunter en partie la Great Divide à vélo, puis faire un road trip aux USA avec un ami, prendre l’avion pour faire le Costa Rica à vélo et pour le reste ça sera de l’improvisation avec pour seule consigne de profiter. Tous deux rigolons de l’ambiance très étrange qui règne dans le camping ; il y a du monde mais pas un bruit, pas une odeur de barbecue… A 22h30 nous décidons d’aller nous coucher. Peu de temps après nous avons la surprise d’entendre et d’aperçevoir à travers la toile de notre tente, un feux d’artifice tiré par la propriétaire du camping. Grâce à Yohan, ma noslagie des montagnes est passée et nous pourrons dire que nous avons fêté le Canada Day dans un lieu plus que particulier.

Une réflexion sur “ Happy Canada Day ! ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *