LE PROJET

Traversée du Canada à vélo

On a tous eu des rêves à un moment ou à un autre de notre vie, mais combien en avons-nous réalisé réellement ? Un rêve qui s’éteint, faute de l’avoir concrétisé, c’est toujours une partie de soi qui meurt avec lui.

Au départ, cela ne devait être qu’une demande de Permis Vacances Travail afin de m’envoler à la découverte du pays qui me fait tant rêver depuis des années. Et puis, au fur et à mesure du déroulement de la loterie canadienne, je sentais bien que le précieux sésame allait me passer sous le nez pour ma dernière année d’éligibilité. J’étais fin prête dans ma tête pour tout quitter et partir à l’aventure, je savais donc que d’une manière ou d’une autre je m’envolerai pour le Canada. Le hasard de mes navigations sur internet m’ont fait échouer sur le site de Virginie et Guillaume, jeune couple français qui revenait d’une traversée du Canada à vélo. A la lecture de leur blog, des papillons m’ont traversé le ventre. Si je n’osais pas m’imaginer réaliser un tel périple, ma curiosité m’a tout de même poussé à contacter Virginie, afin d’en savoir plus sur les conditions de réalisation d’un tel voyage et la forme physique nécessaire. Virginie et Guillaume n’étaient pas de grands sportifs, mais avaient des rêves plein la tête, tout comme moi. Une seule idée m’obsédait : « Pourquoi pas moi ? ». C’est ainsi qu’est né le projet My Happy Canada Tour.

@Isabelle Flourac

Le mot évidence vient du Latin « videre » qui signifie voir. Est une évidence ce qui s’impose à l’esprit comme une vérité ou une réalité, sans qu’il soit besoin d’aucune preuve ou justification. Réaliser la traversée du Canada à vélo m’est apparu comme une évidence ; celle d’aller à la découverte d’un pays, aussi grand soit-il, avec ce sentiment d’indépendance et de liberté que procure le voyage à vélo, mais aussi cette facilité d’aller à la rencontre des canadiens, surtout en partant seule. Réaliser ce périple seule était aussi une évidence, motivée par le besoin d’aller à la rencontre avec moi-même et de cultiver une confiance en moi souvent fragile. Et puis, sur mon chemin, je sais que plein de belles rencontres m’attendent. Je ne serais jamais vraiment seule.

En réalisant ce projet, je ne cherche ni à accomplir un exploit sportif, ni à me prouver quoique ce soit, mais simplement écrire quelques belles pages qui marqueront mon existence à tout jamais. Et, parce que selon moi l’essence même du voyage est la rencontre et le partage, je souhaite partager avec vous ce chapitre de ma vie, en espérant vous faire rêver autant que j’ai pu rêver à travers la lecture de carnets de voyages ou blogs de voyageurs.

Je vous ferai donc vivre mon quotidien,  à travers mon blog My Happy Canada Tour. J’ai également cette envie de poursuivre le voyage à mon retour, en cherchant des financements afin de réaliser une exposition photos, ainsi qu’une projection vidéo dans des associations, des maisons de quartier, des hôpitaux et pourquoi pas des écoles, afin de partager mes récits et mes rencontres, parce que même le meilleur des plats est bien fade si vous n’avez personne avec qui le partager.

Mon départ pour le Canada est prévu le 08 mai 2015 et mon retour le 20 octobre. J’espère que vous êtes prêts à rejoindre la Team My Happy Canada Tour et ainsi vivre et partager cette aventure avec moi :-)

 

 

10 réflexions sur “ LE PROJET ”

  1. Super projet, bravo ! Mon frère et moi partons aussi pour le Canada en 2015, mais seulement 3 mois et sans vélo. Au programme pour nous : les côtes de Colombie Britannique, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest, puis l’Ontario et le Québec. Nous nous croiserons peut-être ?
    En tout cas, bon courage, je suis de tout coeur avec toi et je suis sûre que tu reviendras la tête pleine de super souvenirs et des étoiles dans les yeux !
    Au plaisir de te suivre dans tes aventures, amitiés d’une canadophile (ça se dit, ça ?).

    1. Merci beaucoup Marion ! Ca serait chouette qu’on se croise sur les routes canadiennes :-) Toi et ton frère tenez moi au courant de votre avancée. A vous aussi je vous souhaite un beau voyage dans ce territoire d’exception. Si tu veux des infos sur le Yukon va faire un tour sur le très beau site de Titi http://www.routesparalleles.com c’est une chouette fille qui vit des aventures incroyables. Merci pour ton passage sur My Happy Canada Tour

  2. Bonsoir Sandrine, beau projet trois ans sur la route à vélo comme tu le dis tu vas vivre une grande aventure qui te laissera des souvenirs pour le reste de ta vie, et sans doute ta conception de la vie en sera modifiée. C’est avec plaisir que j’aimerais te suivre en lisant ton aventures sur ton blog.
    Fonce et bon vent
    Luc

    1. Bonjour Luc,
      Je vous remercie de votre message. Rectification je pars 5 mois et demi et non 3 ans mais ça devrait déjà suffire à transformer ma vie ;-) Merci de votre visite et de vos encouragements. Sandrine

  3. Bonjour Sandrine,

    Je viens de découvrir ton blog grâce au lien qu’a fait Marion sur sa page Fcb. Pour ma part, je rentre de 10 mois de voyage en voiture avec mon compagnon, de Montréal à Montréal, en passant par les USA, le Mexique , le Quatemala et le Belize.
    Je te souhaite plein de belles rencontres, et de beaux changements dans ta vie.
    Je suis tout à fait d’accord avec Marion, qui dit que le voyage n’est pas une parenthèse dans sa vie, mais un changement de perspective, un début. Profites-en bien!
    Et bon courage pour les derniers préparatifs!
    Je suivrai ton blog, on reste en contact,
    Sandrine (actuellement en France, mais je retournerai sûrement au Canada)

  4. Salut Sandrine,

    Quel super projet! Et quelle préparation aussi, c’est impressionnant! Avant même ton départ, j’ai envie de te féliciter pour ce site internet, la planification de ton trajet… le voyage avant le voyage. :-)
    Je suis moi-même cyclo-touriste à mes heures perdues (je suis descendu de Belgique à Barcelone l’été passé), par contre je suis plus du genre à partir à l’arrache! Quoique d’un voyage à l’autre, je me prépare de mieux en mieux…
    Et je serai aussi au Canada de début juillet à fin octobre, pas sur mon vélo, mais en woofing, trekking, tourisme, etc.
    Je suivrai donc ton avancée avec passion! Le Canada est grand, mais ce serait chouette de pouvoir s’y croiser, j’adorerais pouvoir pédaler un peu avec toi! Il faudra juste que je me trouve un vélo… :p
    J-8… Je te souhaite d’ores et déjà une bonne route, mais je suis sûr qu’elle le sera!

  5. Malgré que ça me déprimera surement encore plus de ne pas avoir eu de PVT, je vais suivre ton parcours histoire d’avoir moi aussi des étoiles plein les yeux, et pour me conforter dans mon envie de visiter ce bau pays :)
    Bon courage en tout cas ! :)

  6. When you get to Ontario, hitch hike. Northern ontario is desolate, inhospitable in the middle of summer, worse the rest of the year. There is a part of your trip you cannot avoid, it is the only road, and for 160km there is nothing from one town to the next. When I say nothing, I mean NOTHING, no houses, no other roads, no people, no animals, NOTHING. you can’t even pitch a tent anywhere, just rocks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :