QUI SUIS-JE ?

Sandrine Laporal

Nom : LAPORAL

Prénom : Sandrine

Date de naissance : 16/06/1978

Ville de naissance : Saint-Nazaire (France)

Ville de coeur : Nantes (France)

Une phrase pour me décrire : Une fille ordinaire qui recherche l’extra dans l’ordinaire

J’aime : l’extra dans l’ordinaire, voyager, cuisiner (et manger), la course à pieds, la photographie, la musique (j’ai d’ailleurs mis en ligne une playlist Deezer des titres que j’aurai dans mon MP3 au Canada), partager des moments simples en famille ou entre amis

Je n’aime pas : la routine, l’hypocrisie, l’intolérance, les profiteurs, le nombrilisme, conduire (je fais des crises de tétanie au volant), le pollen (qui me donne des allergies)

Tout comme l’arbre, mes racines plantées dans le ventre de la terre, m’ont donné la force et ont fait de moi la femme que je suis aujourd’hui. Ces racines ce sont mes parents, ma famille, mes origines antillaises qui ont donné naissance à ce métissage dont je suis fière et des valeurs auxquelles je suis attachée : le respect, l’honnêteté, la générosité et la persévérance.

De nature plutôt réservée et peu sûre de moi, il aura fallut que j’atteigne mes 30 ans pour enfin prendre mon destin en main et me révéler. Depuis ce changement de trajectoire, j’avance avec mes forces et mes doutes, mais toujours avec une détermination à toute épreuve.

Les grands virages de ma vie, ont été orientés par des rencontres et ce sentiment qu’il faut se laisser guider par son instinct et en écoutant son cœur. Mon investissement dans ma passion pour la photo de concerts, ma reprise d’études à 35 ans pour changer de métier et aujourd’hui ce projet de traversée du Canada à vélo en sont les exemples parfaits.

Issue d’une famille de Globe- Trotters (deux cousins à La Réunion, un cousin et une cousine en Australie, un oncle au Nigéria), je savais qu’un jour mon tour viendrait. Pas facile de quitter famille, amis, appartement et travail pour partir à l’aventure… Aujourd’hui je sais que je suis prête et si certains disent de moi que je suis courageuse, je réponds que je suis audacieuse. L’audace c’est savoir se jeter à l’eau au bon moment, calculer un minimum les risques (surtout quand on est mauvais nageur) et se laisser guider par la lumière qui brille au fond de soi.

Ma ténacité, ma curiosité, mon enthousiasme, ma sociabilité et ma générosité seront mes forces pour réaliser ce périple à vélo. Mon émotivité, mon hypersensibilité, mon anxiété et mon manque de confiance seront mes faiblesses. Apprendre à les apprivoiser pour en faire des forces, sera un atout pour la réussite de ce voyage. Ce périple à vélo est l’occasion pour moi de cultiver le lâcher prise, celui qui m’a parfois fait défaut ou qui m’a rendu vulnérable dans certaines situations.

@Nicolas Bretaudeau - www.musifilms.com
@Nicolas Bretaudeau – www.musifilms.com

J’ai toujours préféré mettre les autres en valeur plutôt que d’être dans la lumière. Une journaliste du magazine Estuaire a réussi un jour à publier un article qui me ressemble et qui résume assez bien qui je suis. Donc, plutôt que de vous assommer davantage, je vous propose de le découvrir par vous-même : portrait magazine Estuaire

Quelques membres de ma famille et amis proches, ont acceptés de contribuer à ce portrait en me décrivant en quelques lignes. Je crois qu’ils ont un peu trop forcés sur le jeté de roses et qu’ils en ont oublié les épines, mais leurs mots m’ont profondément touchée et seront d’un grand réconfort durant mes 6 mois au Canada…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y a une personne à qui je penserai beaucoup durant ce voyage et qui n’est  malheureusement plus de ce monde ; il s’agit de mon grand-père. J’espère que de là où il est, il est fier du parcours de sa petite fille

Andrésaxo

13 réflexions sur “ QUI SUIS-JE ? ”

  1. Je suis français a Mtl depuis 10 ans et originaire de Nantes! Je passais tous mes étés a pornichet, j’adore le velo aussi, je roule ici même lhiver. Bref, c’est comme ça par hasard que j’ai pris connaissance de ton voyage. Mon message? Éclate toi, fais gaffe, ils sont pas trop habitués au velo ici, surtout au Québec, conduisent comme des glands. Mais profite, c’est le voyage d’une vie!

    1. Bonjour Ludwig, merci pour mon message qui fait bien plaisir. Oui des québécois m’ont déjà prévenu que la conduite à vélo à Montréal était sportive. Le vélo en ville c’est ps trop mon truc je préfère les grands espaces. Peut-être aurons-nous l’occasion de boire un verre lors de mon passage à Montréal. Comme tu dis c’est le voyage de toute une vie, donc bien l’intention d’en profiter un max ;-)

  2. Salut
    Les vastes espaces canadiens sont décidément nécessaires pour laisser deployer toute cette belle énergie.
    Il y a des voyages qui permettent de réaliser que c est La Vie qui est un voyage mais il me semble que tu le sais déjà.
    La photo de ton grand-père est magnifique.
    Bon voyage Sandrine

  3. Salut Sandrine,
    Nous étions à l’école primaire ensemble… Je tombe par hasard sur ton blog et découvre ton projet … C’est vraiment courageux de partir seul à l’aventure et à vélo en plus, je te souhaite un merveilleux périple.
    Je découvre aussi ce que tu dis sur toi et je trouve ça vraiment chouette de se dévoiler de cette manière à travers le prisme de ce que tu as compris de tes propres forces, et failles , au fil des années…
    Je te souhaite beaucoup de découvertes , de rencontres, d’expériences enrichissantes tout au long de cette aventure !
    Bises
    Lucile

    1. Bonjour Lucile,
      Ca alors ! Je me souviens très bien de toi, par contre je ne sais pas si je te reconnaîtrais depuis le temps :-) Ca ne nous rajeuni pas tout ça. J’espère que tout va bien pour toi et qui sais peut-être qu’on se verra à mon retour. Bise. Sandrine

  4. Bonjour Sandrine,

    J’ai découvert dans presse océan ce matin votre projet de voyage, j’aime bien l’état d’esprit dans lequel vous l’abordez……je suivrai votre aventure avec plaisir ! Un de mes amis a fait le même périple il y quelques années de cela ( mais d’ouest en est ) et il ne s’en est jamais remis…..Depuis il vit en Australie et continue à voyager à travers le monde. Have a good trip ! Dimitri

  5. Bonjour Sandrine,

    Je relève dans ta présentation que « Mon émotivité, mon hypersensibilité, mon anxiété … sont mes faiblesses ». Quand je lis le reste, je ne peux pas y croire. Ne parles-tu pas toi-même de ta concentration pendant le roulage ? Tu as donc déjà commencé à transformer ces caractéristiques en forces. Tu peux rouler « toutes antennes » dehors, capter un maximum de signaux, analyser et répondre; c’est donc tout bon, continue et soit pugnace !

  6. Bonjour Sandrine,
    Je viens de découvrir ton blog peut-être un peu trop tard mais qui sait ! Je suis de St Brévin-les-pins, née à Guérande, lycée Notre-Dame à St Nazaire, bref ton coin…. et je vis à Vancouver depuis… 22 ans!!!?? On s’y attache, à Vancouver! :-)
    Bref, si jamais tu as besoin d’aide lors d’un prochain passage sur Vancouver n’hésite pas.
    En attendant je vais lire ton blog et rêver à travers ton expérience.
    Chapeau pour ton projet !
    Christelle

  7. Hello Sandrine, we met you, my husband and I at a picnic stop area just 30 kms from Dryden, Ontario….we gave you some water as it was very hot that day, and chatted for a few minutes….also took a picture of you with me…was very nice to meet you on your journey….wishing you all the best as you travel through our beautiful country…
    Take good care.
    Daryl

  8. Sandrine bonjour, je cherchais comment bien voyager avec son vélo, et je tombe au hasard sur ta page.je suis claude une femme de 54ans, et de mi-mai a mi-octobre je pars pour le quebe pendant 5 mois donc, et on projet est de faire la plus grosse ballade de ma vie, descendre de quebec vers la gaspesie, et le nouveau Brunswick, pour une arrivée a terre-neuve, st John’s ou j’y ai une cousine qui habite.et je voudrais le faire a vélo , mais electrique !! je triche un peu.j’ai quelques questions aux quelles tu pourras peut etre me repondre, sur mon mail.je suis entre nantes et angers, pas loin si tu es tjrs sur nantes. merci de ta réponse a tres bientôt claude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :