Plage du Pacifique

Touchée mais pas coulée !

China Beach – Victoria = 84 kms

Après ma chevauchée laborieuse de la veille, j’étais déterminée à repartir au combat, bien décidée à prendre ma revanche sur les cotes qui m’avaient mise à terre. 

La nuit porte conseil. Après la semi-déroute de la veille, je décidai de ne pas me rendre à Tofino et de reprendre la route en sens inverse jusqu’à Victoria. Ensuite, je partirai à la découverte de Galiano Island et Mayne Island, comme suggéré par Ilan et Kath. Les montées de la veille étaient désormais des descentes, les descentes des montées et j’espérai bien ne pas être à la dérive une deuxième journée consécutive. Comme m’avait dit ma tante Anita avant de quitter la France : « Quand tu peines dans les montées, retournes toi et tu verras des descentes ». J’avais passé une bonne nuit, mais le coup de froid de la veille avait laissé encore des traces. Alors que je me préparai à lever le camp de bonne heure pour éviter le trafic, Nick était venu pour me dire au revoir et de bien faire attention à moi. Il me remercia également pour la délicieuse soirée passée ensemble. Je n’étais pas prête d’oublier ce sacré bonhomme, vêtu d’un chapeau de cowboy et avec des charentaises aux pieds.

A peine avais-je quitté le camping, qu’au premier virage je croisai un ours noir.  Sûrement le même aperçu par Nick quelques jours avant. La pluie et le froid de la veille avaient laissé place au soleil, si bien que la journée s’annonçait de bon augure. Dès la première grosse montée, je serrai les dents et arrivai en haut sans poser pied à terre. A mon rythme, parfois avec les cuisses qui faisaient mal, j’avançai plus rapidement que je ne l’aurai pensé. Les journées se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Je m’arrêtai à nouveau chez « Shirley Delicious », la tentation d’un muffin était trop grande.

Plage du Pacifique2

Je profitai du temps ensoleillé pour faire une pause sur une plage, car bientôt l’océan laisserait place aux vallées, puis aux montagnes.

Selfie plage

En chemin, je reçu un sms de Kathie et Ilan. Ils avaient prévu de faire du vélo jusqu’à Sooke et me proposaient de faire le chemin retour ensemble jusqu’à Victoria. Cette proposition me réjouit. Quelle ne fût ma surprise en découvrant qu’ils étaient venus en tandem, accompagnés de leur amie Clara en week-end à Victoria. Face à l’océan, nous avons savouré le pique-nique préparé par Kathie. Pour le dessert, mes amis m’avaient réservé une surprise. Ils avaient décidé de décharger Elise de ses sacoches, pour les mettre sur le tandem afin que je puisse profiter pleinement de la balade.

Clara Ilan et Kat

Si dans un premier temps j’étais sentie gênée d’accepter, j’avais rapidement avoué à mes amis qu’ils me rendaient un grand service. J’étais marquée par la journée de la veille et n’étais pas sûre d’avoir les jambes pour parcourir les quarante cinq kilomètres restants. Malgré la légèreté d’Elise, j’avais été à la peine, alors qu’Ilan et Clara volaient sur leur tandem chargé de mes sacoches. Aux termes de quatre vingt cinq kilomètres, j’arrivai épuisée à la maison d’Ilan et Kathie. Tels deux anges gardiens qui veillaient sur moi, ils me suggérèrent de rester chez eux le lendemain pour m’accorder un peu de repos, ce que j’acceptai volontier. Le lendemain, Ilan, Clara et moi avons été faire une randonnée à Cowichan Bay, tandis que Kathie devait malheureusement aller travailler (en Colombie Britannique beaucoup de salariés travaillent le dimanche). Au retour, j’avais préparé des crêpes à  mes deux adorables hôtes, en guise de remerciements pour leur bienveillance et leur générosité. Une nouvelle fois, j’allais devoir reprendre la route en laissant derrière moi deux personnes auxquelles je m’étais attachée. Je n’arrivai pas à m’y habituer…

4 réflexions sur “ Touchée mais pas coulée ! ”

  1. Eh ben voilà, le moral est revenu et quand le moral est bon tout va !!
    Profite bien de cette journée de repos, mais………….sans faire d’excès !!!!!

    J-Y

  2. Super Sandrine évidemment les difficultés font partie du voyage tu vas revenir avec de sacrée mollet…..continue à me faire rêver, beaucoup aimerais être à ta place, ….bonne route..

    PS: Je suppose que sur ton vélo tu a un triple plateau….pour info j’avais remplacé le plus petit par un 22 dents ce qui ma bien aidé dans certaines montés…

  3. Que d’aventures !!
    Je me régale toujours autant à lire tes récits, Nick et sa chienne ont une dégaine pas croyable, merci de nous les avoir fait connaitre !
    Les journées de repos font parties du voyages et sont indispensables, même en prendre plusieurs d’affilés est parfois salutaire, tu fais pas le tour de France, pas d’EPO !! ;)
    En tous cas bravo et un grand merci, on est avec toi !!

  4. Bon et bien voilà, en lisant la suite, cette journée à été bien mieux que la précédente.Repose toi bien ma sansan,et courage pour les jours moins bon, il y en aura sûrement d’autres…(toujours un plaisir de te lire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *